fond
EMDR
 

 Eyes Movement Desensitization and Reprocessing
 
 
 
 

Lorsque vous tapez un document sur votre ordinateur, il est temporairement stocké dans une zone de sa "mémoire vive" : la RAM (pour les connaisseurs).
Afin de le sauvegarder vous sélectionner  « enregistrer sous.. » , afin de le stocker dans un répertoire que vous choisissez en fonction du thème de votre courrier. Il est alors « écrit » sur le disque dur dans la rubrique de votre choix.
Lors de cette opération, la "mémoire vive", qui est en réalité une" mémoire tampon provisoire",  est alors vidée, nettoyée, disponible pour les tâches suivantes que vous allez générer.

Notre cerveau fonctionne de manière similaire : les évènements que nous vivons sont stockés la journée dans une sorte de « mémoire vive ». Lors de la phase de sommeil paradoxal, notre corps n'a aucun mouvement, seuls les yeux exécutent un balayage rapide latéral (REM : Rapid Eyes Movement) associés à une activité cérébrale intense.  

Tout comme pour votre traitement de texte, cette phase correspond au "enregistrer sous" de notre vécu quotidien. Les événements sont stockés dans une base de données « simple souvenir ». Le processus pour le stockage est actionné par les mouvements oculaires qui, par leur mouvement de balayage, génèrent le traitement de l'information.

Les méthodes d'investigations aujourd'hui ont permis de confirmer la circulation et donc le traitement de ces informations vers la partie frontale du cerveau où se trouve le conscient, les souvenirs. Les émotions sont "digérées" et les enseignements intégrés dans le conscient, le "vécu" se transforme en simple souvenirs. Il nous sera ensuite possible d’accéder, à la demande, à ces informations sans émotions particulières, tout cela est devenu un simple souvenir agréable ou non. 

Cependant, lorsque nous vivons et ressentons certaines situations avec une « intensité » émotionnelle supérieure à la capacité de balayage, d’intégration, de notre cerveau, ces événements restent en « mémoire vive » et ne peuvent être digérés, donc pas de transfert possible vers la base de données « simple souvenir ». Le temps ne passe pas dessus, n'atténue pas l'émotion qui peut être  toujours aussi vive et douloureuse  des années après. Il peut même arriver que cela "tourne en rond" sans fin,  provocant dépressions et mal-être...

Il peut s’agir, bien entendu, de chocs traumatiques lourds, d’évènements difficiles mais également de petits vécus anodins qui, en réalité, nous ont profondément touchés, que nous avons intensément vécus et ressentis. 

Ces évènements restent « actifs », toujours aussi présents, intenses  que leur simple évocation éveille malgré le temps écoulé. Ils s’accumulent, encombrant la mémoire vive, générant réactions, dépressions, épuisements…

L’EMDR est donc un moyen puissant, d’une efficacité immédiate, qui consiste à libérer « manuellement », par des mouvements oculaires et un protocole précis, les évènements et les émotions associées qui emprisonnent, bloquent, verrouillent, nous influençant par des ressentis faussés, des réactions excessives, des sabotages puissants, des « croyances » erronées allant jusqu’à l’aveuglement… restreignant ainsi la libre circulation de l’énergie vitale.

Pour résumer, l’EMDR est une méthode de libération des émotions non « digérées ».

 

Séance individuelle : 

 A Cambo les Bains. Une séance dure environ 1h. L'objectif principal qui guide une séance tient dans cette phrase :

"Quel fardeau est à déposer par cette personne, et de quelles ressources a-t-elle besoin pour aller de l'avant".

Votre corps nous donne les informations et au fur et à mesure de l'avancée de la séance, j'utilise les outils adaptés aux dynamiques qui apparaissent.

Il est important, dans tout travail sur soi,  de s'accorder des temps d'intégrations pour évoluer et transformer les fonctionnements, un outil thérapeutique puissant ne se consomme pas, il se "déguste" pour nous donner les plus  belles chances de transformation.