fond
Bidarray - lorsque Gaïa (Pacha Mama) se nettoie  ...
7h30 du matin, j'entends un rugissement...  
 
 
L'eau est au bord du cercle... Plus d'arbres
 
  Le torrent a choisi de suivre la route...La vague est d'environ 2m
 
Le nid est dévié et passe maintenant au bord du socle béton du hangar...
 
 La route...
 
  La route plus tard...
 Oups !! Cherchez l'erreur ... 
 ... 
 Partout le torrent a choisi sa nouvelle route...
 
 
 
 Yamattit s'est retrouvé coupé du monde sans son pont qui a été emporté...
 
Le pont d'Enfer n'a plus de parapets... 
 
 
Coupé du monde par un effondrement vertigineux...
 
 
 Ils ont été exceptionnels, prenant tous les risques pour que la Fée Electricité puisse reprendre du service ! Merci !
 
 Le sous-préfet venu mesurer l'ampleur des dégâts, le Maire et ses adjoints tous présents et efficaces pour soutenir et trouver des solutions... 
 
 Voici ma nouvelle route pour accéder à la maison...
J'ai eu un coup de mou, découragée, je me suis interrogée si je devais partir, rentrer dans le rang...
 
J'ai pris conscience combien, avec ma tribu, nous avions été protégés.
Les chevaux étaient chez un voisin, en hauteur, en sécurité.
L'eau s'est arrêtée au raz du cercle, au raz du hangar, préservant même les potirons plantés par mes voisins...
J'aime ce lieu, ce village, les gens que j'y côtoie, j'y ai trouvé mes racines, l'idée de tout quitter une fois de plus m'a désespérée.
 
Alors j'ai demandé à Gaïa de m'envoyer un message, je lui ai adressée comme une prière, pour comprendre avant de prendre une décision.
 
Je pleurais en marchant, demandant : "Mais que dois-je faire maintenant qu'il n'est plus possible d'accéder à ma maison ? Aide moi s'il te plaît,"
et mes yeux ont été attirés par un caillou que j'ai précieusement ramassé, sidérée par la clarté du message. 
 
Je partage sa réponse avec vous tous, puissions nous être nombreux à entendre son message...
 

 Alors j'ai changé mon regard, et j'ai cherché ce que nous a envoyé la Terre Mère...
 
 
 J'ai vu le désespoir de ceux qui ont tout perdu, qui sont en état de choc...
J'ai vu la peur, le découragement...
 
Et puis, j'ai vu la solidarité, chacun relever ses manches pour nettoyer, donner la main au voisin, l'aider à se relever, chercher des solutions...
 
Je suis rentrée chez des personnes que je n'avais jamais vues, jamais abordées et nous nous sommes tutoyés,
je suis rentrée dans leur vie intime en nettoyant la boue, en triant, jetant...
 
J'ai vu des familles qui étaient "fâchées" depuis des années, oubliant les querelles, venir soulager, aider celui qui avait tout perdu, pleurer avec lui et ainsi se retrouver...
  
 
Et si c'était cela la force de ce malheur ?
 
Nous redonner le sens du partage, de la communauté, de l'authenticité, du respect de la nature, des valeurs...
Prendre conscience de ce qui est réellement important et combien nous sommes petits lorsque la nature nous montre sa force...

Peut-être aurons-nous besoin de vous tous, à moment donné, pour aider ceux qui ont tout perdu à se relever, car nous sommes tous concernés ! 
 
Je vous le ferai savoir.
Merci à tous pour le soutien moral que vous m'avez apportée. Je suis remplie de reconnaissance et je continue l'aventure.
Je vous embrasse du fond du coeur !